Les pathologies

Le vagin est naturellement protégé par une flore composée de probiotiques (bactéries bénéfiques) : les lactobacilles. Tout déséquilibre de cette flore peut entraîner des infections (vaginites, cystites ou mycoses), dont le traitement, en général par antibiotiques, aura tendance à encourager la sécheresse vaginale.

Certaines autres maladies peuvent provoquer la sécheresse vaginale qui devra être traitée pour soulager les désagréments qu’elle engendre.

Les maladies auto-immunes

Le syndrome de Gougerot-Sjögren ou « syndrome sec »

C'est une affection chronique d’origine auto-immune qui touche particulièrement les femmes. Le système immunitaire attaque et détruit les glandes qui produisent des sécrétions dans l’organisme. Il affecte les glandes sécrétant habituellement les fluides lubrifiants de l’organisme : glandes salivaires, glandes lacrymales, mais touche aussi les cellules vaginales. La sécheresse vaginale est une complication courante chez les femmes atteintes de ce syndrome mais elle est souvent négligée par les médecins. Si vous souffrez de sécheresse vaginale, quelle qu’en soit la cause, n’hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre sage-femme qui pourra vous prescrire de quoi vous soulager rapidement.

La sclérodermie

C'est une maladie du tissu conjonctif associée à des anomalies au niveau des vaisseaux sanguins et du système immunitaire. Elle entraine une augmentation anormale du tissu fibreux de certaines parties du corps (fibrose). Les tissus des organes génitaux peuvent être touchés par la maladie et causer des troubles dans la sexualité des femmes atteintes. La sécheresse vaginale est une des affections liées à la sclérodermie.

Le lichen scléreux

Le lichen vulvaire ou lichen scléro-atrophique est une maladie qui se caractérise par la sclérose des muqueuses de la vulve (petites et grandes lèvres) et du vagin. Il peut mener à un rétrécissement de l’orifice vaginal, rendant les rapports sexuels douloureux voire impossibles. Il touche généralement les femmes ménopausées, mais il peut se produire à tout âge, même chez les enfants. Le lichen se manifeste aussi par des démangeaisons et des lésions blanchâtres au niveau de la vulve. Il s’accompagne fréquemment d’une sécheresse vaginale qui peut être traitée localement pour soulager les démangeaisons et l’inconfort. Pour limiter l’atrophie vaginale, il est conseillé dans certains cas d’utiliser des dilatateurs vaginaux en silicone à insérer dans le vagin pour maintenir la souplesse des tissus.

La dépression

On associe souvent dépression et sécheresse vaginale pour plusieurs raisons. Souvent les épisodes dépressifs s’accompagnent d’une baisse de la libido et donc d’une lubrification moins importante. Elle peut aussi être synonyme de rapports sexuels moins fréquents de par les préoccupations psychologiques qu’elle engendre. L’espacement des rapports intimes peut également mener à des cas de sécheresse vaginale. Cette situation n’est pas une fatalité, c’est même une affection courante dans la vie des femmes et il existe des solutions simples pour y remédier.

Notre équipe est formée
pour répondre
à vos questions !