Avec quoi peut-on confondre une sécheresse vaginale ?

Santé
0 commentaire 8 octobre 2019

Pour soulager et traiter une sécheresse vaginale, il faut avant tout pouvoir l'identifier. Connaître les causes et les symptômes féminin reste donc primordial pour le diagnostiquer et le prendre en charge correctement.

Quels sont les symptômes de la sécheresse vaginale ?

La sécheresse vaginale présente de nombreux symptômes et contrairement aux idées reçues, elle n'apparaît pas uniquement lors de la ménopause, mais elle peut toucher la femme à n'importe quel moment de la vie.

Lors d'une grossesse, après un accouchement, suite à certains traitements médicaux, lors d'une chimiothérapie, la sécheresse intime peut subvenir. De même le tabac, le manque de sommeil, une lessive ou un savon agressif, une alimentation peu variée, un stress peuvent aussi provoquer cette gêne féminine.

La sécheresse vaginale se reconnaît grâce à certains signes :

  • Des démangeaisons quotidiennes
  • Des douleurs lorsque vous urinez, durant, et après une relation intime (appelées aussi dyspareunie)
  • Des leucorrhées (saignements)
  • Des rougeurs, une irritation de la vulve
  • Des gênes régulières lors du port de pantalons moulants ou même de collants

L'aspect répétitif pour certaines de la sécheresse vaginale peut conduire à confondre cette dernière avec des mycoses vaginales, mais pas seulement.

Quelles infections peut-on confondre avec la sécheresse vaginale ?

La sécheresse vaginale en modifiant le pH de la vulve, qui est normalement compris entre 4 et 4,5 et en créant des micro-lésions, rend le vagin propice à de nombreuses infections et IST.

Il est donc nécessaire de l'identifier correctement et de ne pas la confondre avec une vaginite qui est une inflammation du vagin, ou une mycose qui est due à un champignon (candida).

Dans ces deux cas, les symptômes d'irritation, de douleur pendant la miction et les relations sexuelles et des démangeaisons, peuvent être ressentis. Toutefois, ces deux maladies entraînent également des pertes importantes et souvent malodorantes.

L'eczéma vulvaire, le lichen scléro-atrophique, l'herpès ou une IST comme le Chlamydia, provoquent aussi tiraillements et picotements. Cependant, si vous souffrez d'une de ces maladies, il y a une grande probabilité que vous voyez apparaître en plus un plurit de boutons ou de vésicules.

Traitez la sécheresse vaginale et consultez en cas de doute

Les ovules d'acide hyaluronique et d'acide lactique Premeno duo réduisent rapidement les symptômes tout en restituant au vagin son pH naturel. Pour un traitement optimal, une cure de 10 jours est préconisée.

En complément pour réintroduire des lactobacilles défensifs, le complément alimentaire d'Ergyphylus Intima préservera votre intimité. Ainsi, en plus de vous débarrasser de la sécheresse vaginale, vous rendez à votre vagin sa capacité à se proteger contre les infections extérieures

Malgré cela, il est vivement conseillé de consulter un gynécologue dès les premiers signes afin d'être certaine d'avoir un diagnostic fiable.

Découvrir nos produits pour vous aider

Article suivant

Notre équipe est formée
pour répondre
à vos questions !