L’acide hyaluronique, votre meilleur allié pour traiter la sécheresse vaginale

Conseils et astuces
0 commentaire 7 juin 2019

L’acide hyaluronique est aujourd’hui une solution à part entière pour soulager la sécheresse vaginale et pour lutter contre le syndrome génito-urinaire. Est-elle vraiment fiable ? Et comment la choisir ?

L'acide hyaluronique, qu'est ce que c'est exactement ?

L’hyaluronane ou acide hyaluronique est un polymère de disaccharides présent naturellement dans l’organisme. Cette substance ressemblant à de la gelée se retrouve dans plusieurs cellules et liquides du corps. On en retrouve dans le plasma, la lymphe, le derme, l’épiderme, mais aussi dans les tissus liant les organes entre eux ; les tissus conjonctifs. Mais c’est dans les yeux, et les articulations que nous en avons la plus grande quantité.

La fonction de l’acide hyaluronique est semblable à celui d’une éponge. Il retient et transporte l’eau dans les tissus corporels. Toutefois, avec l’âge la production d’acide hyaluronique diminue. L’hydratation de la peau, comme des muqueuses sont donc réduites. Les parois vaginales sont d’autant plus touchées à la ménopause, ce phénomène entraîne une modification hormonale importante.

En cas de sécheresse vaginale, l’acide hyaluronique reste une solution naturelle et durable. Vous en doutez ?

L'acide hyaluronique pour lutter contre la sécheresse vaginale : ca marche !

En 2010 et en 2013, le département d'obstétrique et de gynécologie de l'Université de l’hôpital de Pékin en Chine ; a testé l’acide hyaluronique et une crème à base d’estrogène pour comparer leur efficacité sur la sécheresse vaginale. En 2013, cette étude était basée sur cent quarante-quatre femmes âgées d’une cinquantaine d’années. Chacune devait appliquer le gel administré : soit de l’acide hyaluronique, soit de la crème à base d'œstriol selon le groupe dans lequel elles avaient été réparties. Cette application s’est déroulée sur 30 jours, à raison d’une dose tous les trois jours, soit 10 applications.

À la fin de l’étude, il s’est avéré que le gel à base d’acide hyaluronique comme la crème à base d’estrogène avaient considérablement amélioré les symptômes de la sécheresse vaginale. Il a également été mis au jour qu’une application prolongée pouvait totalement faire disparaitre le syndrome génito-urinaire associé à la ménopause. En conclusion, l’acide hyaluronique est à préconiser pour les femmes, qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas faire usage des crèmes hormonales. De plus, l’acide hyaluronique peut même être administré pour les autres causes de sécheresses vaginales. Ce traitement alternatif à l’hormonothérapie est d’ailleurs exempt d’effets indésirables.

Quels produits choisir à base d'acide hyaluronique

Les deux études citées plus haut, portaient sur de l’acide hyaluronique, composant principal du gel vaginal Hyalofemme. Effectivement, cette crème intime régénère les tissus du vagin et améliore son hydratation au quotidien. En cure, elle permet de maintenir l’humidité des muqueuses, et prévient donc les infections vaginales et les mycoses. Hyalofemme est bien évidemment compatible avec les préservatifs, ainsi ce gel vaginal peut aussi être utilisé lors de rapports amoureux. Enfin, il s’applique simplement avec sa pipette.

Selon la gravité des lésions induites par la sécheresse vaginale, un traitement avec des ovules d’acide hyaluronique peut aussi être préconisé. Cette forme engendre une hydratation continue. De plus associé au lactate de sodium, l’acide hyaluronique contenu dans les ovules Premeno rétablissement le pH naturel du vagin. Cette double action (sur les lésions, et sur la flore intime) aide à retrouver rapidement un confort vaginal. L’application du gel viendra alors maintenir cette nouvelle hydratation acquise.

Article suivant

Notre équipe est formée
pour répondre
à vos questions !